Home » Articole » FR » Affaires » Marketing » Marketing en ligne » L’établissement d’un programme d’affiliation

L’établissement d’un programme d’affiliation

Posté dans : Marketing en ligne 0

programme d'affiliation

Lorsque vous vendez déjà un produit ou un service sur Internet, il faut envisager l’établissement de votre propre programme associé. Tout ce que vous avez besoin est un petit effort de l’argent et… du temps, mais les résultats seront grandement récompenser: d’une part, ce système va générer une augmentation des ventes en ligne. et sur l’autre le site deviendra plus connu.

Vous avez plusieurs options pour choisir le type du programme associé qui vous semble le mieux.

1. Le plus simple est d’acheter un programme de taux de clics, en vertu de laquelle pour chaque clic sur un lien vers votre site vous payez aux affiliés une commission. Il est assez commun et très simple. Les affiliés affichent dans leur sites Web des bannières ou des liens texte vers votre site et shaque fois qu’un visiteur clique est enregistré par le programme dans le compte de l’affilié qui a hébergé le lien. Les frais pour les clics varient normalement entre $ 0,05 et $ 1, en fonction de la valeur du produit et le budget.

2. Un programme plus complexe consiste à régler un système de paiement associés pour guider les visiteurs à un formulaire de contact électronique (pay-per-lead). Quand un visiteur remplit et soumit le formulaire (qui peut être une simple demande de renseignements, une demande d’affiliation, ou télécharger un programme pour une version libre de l’échantillon) l’affilié qui a hébergé le lien vers le formulaire et/ou le formulaire est également payé avec un montant fixe. Dans ce système, l’affilié est payé chaque fois qu’un formulaire est envoyé par son site Web.

3. La troisième formule consiste à diviser une part de gain (programme de partage des revenus). Il est de loin la forme la plus populaire de l’association rencontré sur Internet. Le propriétaire du programme fournit une commission pour chaque une vente est effectuée à travers des sites affiliés.

Dans les deux premiers cas, vous pourriez gagner une augmentation du trafic sur le site, mais pas la croissance du volume des ventes. Outre les affiliés pourraient tricher, générant beaucoup de faux clics … Il y a un risque de perdre de l’argent au lieu de le générer.

En ce qui concerne les dépenses, en plus de celles qui sont nécessaires pour l’achat de logiciels, il y a des coûts mineurs nécessaires à la maintenance du système et le support technique pour les partenaires.

Ensuite, si vous avez décidé lequel des modèles décrits ci-dessus vous choisissez, vous avez également trois options pour définir comment vous allez regarder et enregistrer les activités des affiliés et les ventes générées à travers eux.

Méthode n° 1

Faire des pages miroir ou même un miroir d’ensemble du site (les «sites miroirs»).

En d’autres termes, pour chaque membre, vous aurez une page ou un site avec une adresse (URL) distincte. Il y a des avantages et des inconvénients à ce système. Les dépenses de l’argent est très faible, presque inexistant, mais vous allez consommer beaucoup de temps.

Fondamentalement les pages sont absolument identiques et sont créés pour chaque participant, êtant distinguées que par l’adresse de la page Web. Par exemple, l’affilié numéro 1 aura la page info1.html, l’affilié numéro 3 info2.html et ainsi de suite. Toute forme envoyés par voie électronique à travers les pages appartenant à un affilié portera l’indicateur correspondant. De cette manière, l’activité de chaque partenaire sera facile à suivre, même sans un programme statistique automatique.

Ce système est adapté à un nombre relativement restreint de collaborateurs; il est difficile de l’utiliser à un plus grand nombre de collaborateurs. Une autre limitation est le fait qu’il ne peut pas être appliqué lors de la mise en vente d’un grand nombre de produits. Imaginez ce que cela signifierait pour multiplier un nombre par quelques dizaines de pages pour plus de 100 collaborateurs. Un grand effort est nécessaire pour surveiller l’activité de chaque associé.

Un autre inconvénient est que les propriétaires auront pas les statistiques en temps réel. Les niveaux de revenu dues à chaque associé seront calculés manuellement et les notifications seront envoyés environ une fois par mois parce que cette opération va durer également quelques jours. Il faut aussi examiner la question de confiance: êtant un méthode déjà dépassé, les affiliés ne seront même pas confiance dans le système ou l’honnêteté du programme qu’ils pouvaient soupçonner de faux rapports.

Méthode n° 2

Il consiste à laisser un service spécialisé dans la création et l’administration d’un programme associé. Ces intermédiaires fournissent le logiciel pour la surveillance des associés d’affaires des ventes, gérer l’argent selon un algorithme prédéterminé qui comprend le paiement du service par une redevance perçue sur chaque vente séparément. La taille de la taxe dépend du fournisseur, et peut atteindre jusqu’à 50% du montant par lequel les associés sont payés.

Il est un système assez facile pour le propriétaire du programme. Le principal inconvénient est qu‘il réduit considérablement le chiffre d’affaires réalisé en ligne.

Au début, vous pouvez vous sentir encouragé par le fait que vous ne paierez pas de frais pour l’établissement et vous ne devrez pas vous embêter avec des questions techniques, mais bientôt vous vous sentirez frustré de voir que beaucoup de l’argent gagné sera dépensé par de frais mensuels.

Pour une petite entreprise, il pourrait être une solution raisonnable. Je veux simplement attirer votre attention de bien réfléchir avant d’opter pour ce système, car une fois qu’il devient fonctionnelle et se développe est presque impossible d’être remplacé financièrement par un système plus rentable.

Il y a quelques compagnies en ligne avec une politique plus raisonnable qui perçoivent des frais d’installation de plusieurs centaines de dollars, puis établirent un très petit pourcentage de chaque vente, les frais de gestion du programme.

En comparant les coûts (les pourcentages des ventes ou les charges de configuration avec un investissement initial dans un partenaire de gestion logiciel spécial), une petite entreprise serait capable, dans la plupart des cas, opter pour cette solution.

Méthode n° 3

L’achat d’un système de gestion en ligne de l’association.

Méfiez-vous des forfaits très bon pour les systèmes qui sont commercialisés en grand nombre. Quelques systèmes ont très grandes problèmes de gestion, pas de souplesse, même des accidents dans certaines situations. Les problèmes sont comme:

* Ne pas afficher les statistiques en temps réel

* Ne pas fonctionner avec les systèmes de panier

* Ne pas garantir la surveillance des ventes en proportion de 100%

* Ne pas fournir un moyen de surveiller les ventes réalisées hors ligne

* Ne pas enregistrer les acheteurs qui et rachetent après un certain temps de leur premières visites.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.