Home » Articole » FR » Affaires » Entreprises » Entrepreneuriat » Les entrepreneurs

Les entrepreneurs

Posté dans : Entrepreneuriat 0

L’entrepreneuriat a un impact profond sur les sociétés. Les entrepreneurs peuvent perturber des marchés mondiaux entiers avec leurs nouvelles entreprises et offres. Cela met parfois même les plus grandes entreprises en faillite dans un délai remarquablement court. Parmi les exemples célèbres d’entreprises qui n’ont pas réussi à se renouveler sur un marché en évolution rapide, citons le fabricant de téléphones mobiles Nokia, le fabricant de films photographiques Kodak, la chaîne de location de vidéos Blockbuster, le vendeur de jouets Toys R Us et le fabricant de photocopieurs Xerox (1).

De puissantes histoires d’affaires de destruction créative font de grands titres dans les médias. Les destructeurs des anciennes façons de faire des affaires sont souvent décrits comme des entrepreneurs charismatiques et héroïques. L’un des exemples les plus connus est celui de Steve Jobs, le fondateur d’Apple Corporation, qui est en fait sorti directement du centre de recherche Xerox PARC à Palo Alto et a utilisé ses nouvelles connaissances acquises là-bas pour construire l’ordinateur Macintosh qui a ensuite perturbé marché des ordinateurs personnels.

Le secteur public est également fortement impacté par les entrepreneurs (2). Les chefs d’entreprise mondiaux ont par exemple façonné l’histoire de manière profonde, en initiant des initiatives telles qu’aller sur la Lune (Kennedy), en finançant la recherche derrière Internet (Eisenhower) et en inventant les soins de santé universels (Bismarck). L’entrepreneuriat public est un domaine de recherche et de pratique en pleine croissance (3), largement axé sur la création et la mise en œuvre de nouvelles idées qui créent de la valeur pour la société (4).

Alors que les histoires d’entrepreneurs solitaires et héroïques ou de leaders mondiaux sont en effet envahissantes et omniprésentes dans l’actualité, elles illustrent également un mythe fondamentalement erroné (5). La création de nouveaux produits, services, solutions et marchés n’est ni un spectacle individuel ni une capacité avec laquelle seuls quelques individus chanceux sont nés. Il s’agit d’une pratique et d’une habitude quotidienne en équipe dans laquelle tout employé peut s’engager, tant dans le secteur privé que public. Cela implique des schémas de pensée et d’action reproductibles et bien connus (6). Par conséquent, si les entrepreneurs et les leaders mondiaux peuvent être entrepreneuriaux, n’importe quelle organisation établie et n’importe lequel de ses employés le peuvent aussi. Dans une citation célèbre, le gourou de la gestion Peter Drucker (7) a un jour écrit :

« La mystique entrepreneuriale ? Ce n’est pas magique, ce n’est pas mystérieux et cela n’a rien à voir avec les gènes. C’est une discipline. Et, comme toute discipline, ça s’apprend ».

Une façon pour tout employé de commencer est de se poser quelques questions simples (8) : « Qu’est-ce qui m’intéresse vraiment ? », « Que puis-je faire maintenant ? », « Qui connais-je ? » et « Quel nouveau type de valeur puis-je créer pour les autres ? » puis, sur la base de ses propres réponses hypothétiques, commencez à solliciter des commentaires par le biais de discussions. De telles discussions pourraient avoir lieu à la fois en interne avec des personnes au sein de l’organisation et en externe avec des partenaires, des clients, des citoyens ou d’autres parties prenantes existants et potentiels. Être un employé entrepreneur ne nécessite donc pas une bonne idée pour commencer, ni un système de soutien au niveau de l’organisation pour l’entrepreneuriat d’entreprise ou public. Cela peut commencer par les pensées et les actions d’un seul employé n’importe où dans l’organisation qui choisit d’engager le dialogue avec d’autres personnes. Lorsqu’un employé s’habitue à ce nouveau comportement, il peut développer une identité de travail de plus en plus entrepreneuriale, en posant une question profondément personnelle : « Qui suis-je en tant qu’employé entrepreneur ? ».

Le voyage conceptuel de l’entrepreneur mythique et héroïque à l’employé entrepreneur de tous les jours est cependant une route longue et sinueuse. Cela implique un élargissement des termes clés qui pourrait causer une confusion importante, qui à son tour pourrait être une source de conseils erronés. Les tentatives de nombreux dirigeants pour rendre leur organisation et ses employés plus entrepreneuriaux échouent (9). L’objectif de ce rapport scientifique pour la politique est donc de fournir des conseils et une clarté accrue sur un certain nombre d’aspects clés concernant l’employé entrepreneur. Nous discuterons de ce qu’est un employé entrepreneur, pourquoi certains employés sont entrepreneuriaux, pourquoi les employés devraient essayer d’être plus entrepreneuriaux et comment un employé peut devenir plus entrepreneur. À cette fin, nous définissons un entrepreneur comme quelqu’un qui s’efforce d’imaginer, d’expérimenter, d’apprendre et de collaborer pour créer de nouveaux types de valeur pour les autres (10). Le rapport sur la science au service des politiques se termine par certaines implications pour les employés, ainsi que pour leurs responsables.

Notes

  • 1 Xerox a construit le premier PC au monde dans son laboratoire PARC, mais la direction n’y a pas vu de potentiel ; voir Smith et Alexander (1999).
  • 2 Voir Spinosa et al. (1999), Mazzucato (2011), Bason et al. (2013) et OCDE (2017).
  • 3 Voir Hjort (2013) et Klein et al. (2010).
  • 4 Voir Bason et al. (2013, p. 5).
  • 5 Voir Drakopoulou Dodd & Anderson (2007) et Ogbor (2000).
  • 6 Pour des discussions approfondies à ce sujet, voir Morris (1998), Neck et al. (2014) et Schoonhoven & Romanelli (2009).
  • 7 Voir Drucker (1985).
  • 8 Les questions sont tirées de méthodes entrepreneuriales telles que l’effectuation, voir Mansoori et Lackéus (2019).
  • 9 Pour certains défis, voir Bouchard et Fayolle (2018).
  • 10 Voir plus loin dans les sections 2.3-2.4

Référence

  • Bason, C., Hollanders, H., Hidalgo Gomez, C., Kattel, R., Korella, G., Leitner, C., le Masson, B., Mazzucato, M., Mungiu-Pippidi, A., Prohl, M., & Oravec, J. (2013), Powering European public sector innovation: towards a new architecture: report of the expert group on public sector innovation, Luxembourg: Publications Office of the European Union.
  • Bouchard, V., & Fayolle, A. (2018), Corporate Entrepreneurship, London: Routledge.
  • Drakopoulou Dodd, S., & Anderson, A. R. (2007), ‘Mumpsimus and the mything of the individualistic entrepreneur’, International Small Business Journal, 25(4), pp. 341-360.
  • Drucker, P. F. (1985), Innovation and entrepreneurship, New York: Harper & Row.
  • Hjorth, D. (2013), ‘Public entrepreneurship: desiring social change, creating sociality’, Entrepreneurship & Regional Development, 25(1-2), pp. 34-51.
  • Klein, P. G., Mahoney, J. T., McGahan, A. M., & Pitelis, C. N. (2010), ‘Toward a theory of public entrepreneurship’, European Management Review, 7(1), pp. 1-15.
  • Mansoori, Y., & Lackeus, M. (2019), ‘Comparing effectuation to discovery-driven planning, prescriptive entrepreneurship, business planning, lean startup, and design thinking’, Small Business Economics, in press.
  • Mazzucato, M. (2018), The value of everything: making and taking in the global economy: Hachette UK.
  • Morris, M. H. (1998), Entrepreneurial intensity: sustainable advantages for individuals, organisations, and societies, Westport, CT: Quorum Books.
  • Neck, H. M., Greene, P. G., & Brush, C. G. (2014), Teaching entrepreneurship: A practice-based approach, Cheltenham, UK: Edward Elgar Publishing.
  • OECD. (2017), Fostering Innovation in the Public Sector, Paris: OECD Publishing.
  • Ogbor, J. O. (2000), ‘Mythicizing and reification in entrepreneurial discourse: ideology-critique of entrepreneurial studies’, Journal of Management Studies, 37(5), pp. 605-635.
  • Schoonhoven, C. B., Romanelli, E., Lumpkin, G., & Katz, J. (2009), ‘The next wave in entrepreneurship research’, Entrepreneurial Strategic Content (Advances in Entrepreneurship, Firm Emergence and Growth, 11, pp. 225-259.
  • Smith, D. K., & Alexander, R. C. (1999), Fumbling the future: how Xerox invented, then ignored, the first personal computer: iUniverse.
  • Spinosa, C., Flores, F., & Dreyfus, H. L. (1999), Disclosing new worlds: entrepreneurship, democratic action, and the cultivation of solidarity, Cambridge, MA: MIT Press.

Source: Lackéus, M. Lundqvist, M., Williams Middleton, K., Inden, J. The entrepreneurial employee in the public and private sector – what, why, how (M. Bacigalupo Ed.), EUR 30108 EN, Publications Office of the European Union, Luxembourg, 2020, ISBN 978-92-76-16651-1, doi:10.2760/460123, JRC117661. © European Union

Guide marketing Internet pour les débutants
Guide marketing Internet pour les débutants

L’une des plus anciens guides de marketing Internet, mais aussi l’une des guides les plus concises et pratiques. Bien que de nombreuses années se sont écoulées depuis sa rédaction, les principes de base décrits ici restent valables. Le marketing Internet … Lire la suite

non noté $0,00$2,99 Choix des options
French Riviera Tourist Guide (Guide touristique Côte d’Azur)
French Riviera Tourist Guide (Guide touristique Côte d’Azur)

Bilingual English/French Book (Livre bilingue anglais/français) French Riviera is one of the first modern resort areas. It began as a winter health resort at the end of the 18th century. With the arrival of the railway it became the playground … Lire la suite

non noté $5,99 Choix des options
Introduction à l'informatique décisionnelle (business intelligence)
Introduction à l’informatique décisionnelle (business intelligence)

Collection SCIENCE DE L’INFORMATION La stratégie et la planification intégrées à toute entreprise sont appelées informatique décisionnelle (business intelligence). “Introduction à l’informatique décisionnelle (business intelligence)” fournit aux lecteurs des informations complètes sur l’informatique décisionnelle, explorant tous les aspects importants de … Lire la suite

non noté $3,99 Choix des options

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.