Home » Articole » FR » Affaires » Business Intelligence » Approche d’intelligence d’affaires (Business Intelligence) et les analystes

Approche d’intelligence d’affaires (Business Intelligence) et les analystes

Un système dd’intelligence d’affaires peut être construit en utilisant une approche étape par étape. L’opinion actuelle est que la BI est systémique et omniprésente, l’application de systèmes d’information ou de produits est peu utilisée pour des parties isolées d’une entreprise. La Business Intelligence n’est pas non plus un simple module à ajouter à un ERP ou à un entrepôt de données pour produire des rapports. Au contraire, la Business Intelligence, en donnant aux décideurs les moyens de superviser, de contrôler et de piloter l’organisation grâce à des retours d’informations, se concentre sur les opérations, les processus et la planification stratégique nécessaires au fonctionnement d’une entreprise. Pour cette raison, une méthodologie solide qui guide la construction d’un système BI réussi doit se concentrer simultanément sur l’efficacité stratégique et opérationnelle. Cela nécessite une approche systémique de la planification et du contrôle organisationnels.

Un système de Business Intelligence peut être construit étape par étape en utilisant une approche cadre. Cette technique divise un système BI en un système (cadre général, framework) et ses parties (cadre, frame). Chaque cadre correspond au cadre de référence d’un décideur, tel qu’un manager, un vice-président, un directeur, etc. Un cadre peut résider au plus haut niveau d’une organisation (CEO, CFO, CIO, etc.) au niveau intermédiaire (Directeur et Manager, par exemple), ou au niveau le plus bas (analyste, staff, etc.). Le cadre général est l’interconnexion de cadres, à la fois verticalement (en haut et en bas de la hiérarchie) et horizontalement (entre business units ou silos), qui permet le partage et la consolidation des informations. La structure du cadre général permet aux décideurs de centraliser l’information, le contrôle et la direction de l’entreprise tout en conservant un degré d’autonomie locale.

Le système crée une synergie d’architecture et d’infrastructure entre plusieurs niveaux de l’organisation. Chaque cadre a une architecture et une infrastructure. Le cadre général contient également une architecture et une infrastructure. L’application d’une approche systémique au cadre général unit les parties en un système. L’information circule dans le système, à la fois horizontalement et verticalement.

Analyste d’affaires

Le terme Analyste d’affaires (Business Analyst, BA) est utilisé pour décrire une personne qui pratique la discipline de l’analyse commerciale. Un BA est chargé d’analyser les besoins commerciaux des clients pour aider à identifier les problèmes commerciaux et proposer des solutions. Le BA joue le rôle le plus large en aidant à construire le système BI. Ils sont impliqués dans la phase créative ou Skunkworks (« Un Skunkworks est un groupe de personnes qui, afin d’obtenir des résultats inhabituels, travaillent sur un projet d’une manière qui sort des règles habituelles. » – http://searchcio.techtarget .com/sDefinition/0,,sid182_gci241112,00.html), en développant le prototype et en mettant le produit final en production. Ils sont les architectes du système BI ainsi que les personnes qui mettent en œuvre l’infrastructure. En tant que tels, ils sont impliqués dans de nombreuses parties du processus :

  • Les exigences métier rassemblent les spécifications de ce que veut l’entreprise, les objectifs d’initialisation d’un projet spécifique (Document d’initialisation du projet), les réalisations nécessaires et les mesures de qualité. Ils sont généralement exprimés en termes de résultats généraux dont l’entreprise a besoin, plutôt que de fonctions spécifiques que le système peut exécuter. Les éléments de conception spécifiques sortent généralement du domaine d’application de ce document, bien que des normes de conception puissent être référencées.
  • Les exigences fonctionnelles décrivent ce que le système, le processus ou le produit/service doit faire pour répondre aux exigences de l’entreprise. Notez que les exigences métier peuvent souvent être décomposées en sous-exigences métier et de nombreuses exigences fonctionnelles. Celles-ci sont souvent appelées exigences système, bien que certaines fonctionnalités puissent être manuelles et non basées sur le système, par exemple, créer des notes ou des instructions de travail.
  • Les exigences des utilisateurs sont une partie très importante des livrables, les besoins des parties prenantes devront être correctement interprétés. Ce livrable peut également refléter la façon dont le produit sera conçu, développé et définir comment les cas de test doivent être formulés. L’analyste d’affaires enregistrera les exigences dans un outil de gestion des exigences ; cela peut être une simple feuille de calcul ou une application complexe.
  • Les exigences non fonctionnelles sont des exigences qui n’exécutent pas une fonction spécifique pour l’exigence métier mais sont nécessaires pour prendre en charge la fonctionnalité. Par exemple : performances, évolutivité, qualité de service (QoS), sécurité et convivialité. Celles-ci sont souvent incluses dans la configuration système requise, le cas échéant.
  • Développement de l’infrastructure Ce rôle exige que le BA développe l’infrastructure technique du système BI. Un système de BI comprend des éléments tels qu’un magasin de données, un entrepôt de données, un réseau et des outils frontaux. L’analyste d’affaires doit être familier avec le fonctionnement de toutes les parties de l’infrastructure, sinon un expert.

Analyste

L’analyste effectue les analyses quotidiennes pour une entreprise et est le principal travailleur de l’intelligence d’affaires. L’analyse comprend l’analyse quantitative et qualitative, l’analyse des données explicatives, la modélisation prédictive, les requêtes, les rapports, l’OLAP et les « alertes » nécessaires à la prise de décision. L’analyste, en utilisant le système BI, peut répondre à des questions telles que :

  • Que s’est-il passé?
  • Combien de?
  • Combien de fois?
  • Où?
  • Où est exactement le problème ?
  • Quelles actions sont nécessaires ?
  • Pourquoi cela arrive-t-il?
  • Et si ces tendances se poursuivaient ?
  • Que va-t-il se passer ensuite?
  • Qu’est-ce qui peut arriver de mieux ?

L’objectif est de comprendre comment ils utilisent le système et comment le système peut les aider à fournir l’intelligence nécessaire pour prendre des décisions.

Source: Wikibooks sous licence CC BY-SA 3.0. Traduction et adaptation: Nicolae Sfetcu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *