Home » Articole » FR » Affaires » Business Intelligence » L’étape de cadrage dans l’informatique décisionnelle

L’étape de cadrage dans l’informatique décisionnelle

Comprendre le cadre de référence

L’objectif de l’étape de cadrage de business intelligence est de mieux comprendre la vision du monde du décideur. Comprendre la stratégie d’une entreprise nécessite de consolider les points de vue de tous les décideurs dans les diagrammes de stratégie. La carte stratégique finale est la stratégie officielle et explicite de l’entreprise. La carte stratégique est ensuite utilisée pour construire l’architecture de chaque cadre.

Les décideurs font des choix rationnels basés sur des ressources limitées. Les décideurs utilisent des valeurs et des croyances pour construire des lentilles cognitives utilisées pour transformer des informations limitées en connaissances utiles sur le monde. Les valeurs influencent leurs préférences concernant les résultats. Mieux comprendre ces structures cognitives, appelées cadre de référence, est le premier pas de l’étape de cadrage.

Au cœur de l’étape de cadrage se trouve la compréhension à la fois du cadre de référence et de la nécessité pour le propriétaire du cadre de mener à bien la stratégie. Ces deux éléments se combinent pour influencer la construction du cadre. Les décideurs encadrent les politiques en termes de lentilles conceptuelles qui ont des conséquences importantes sur leur comportement. Leur cadre de référence filtre les données pour donner un sens au monde. Ce que le décideur voit et juge comme important est basé sur des informations qui passent à travers des « lentilles conceptuelles » que tous les individus utilisent pour donner un sens à l’information.

Le cadre doit aider le décideur dans ce processus. L’analyste commercial doit découvrir les lentilles conceptuelles qui façonnent la façon dont le décideur perçoit le monde. Les entreprises produisent d’énormes quantités de données. Le décideur a des théories sur la façon d’évaluer les données. Plus précisément, il ou elle choisit de se concentrer sur certains détails mais ignore d’autres détails. Le cadre doit faciliter ce processus en filtrant certaines données et en se concentrant sur d’autres données.

Cadre de réference et systèmes BI

Comment le cadre de réference nous aide-t-il à construire un système de l’informatique décisionnelle (Business Intelligence, BI) ? Barberg soutient « Pourquoi perdre du temps et des efforts à développer des rapports, des capacités d’analyse et des magasins de données si vous n’êtes pas d’abord parvenu à un accord sur les éléments les plus importants à mesurer et à analyser afin d’exécuter votre stratégie commerciale spécifique ? » C’est un point critique. Vous vous concentrez sur les activités que vous souhaitez influencer et les mesurez. Les stratèges identifient les activités importantes essentielles à la rentabilité. Par exemple, Southwest Airlines a identifié les rotations rapides à la porte d’embarquement comme une activité importante. Toutes les activités se concentrent sur la réalisation du délai d’exécution le plus rapide. À l’origine, Southwest prévoyait un temps d’exécution moyen de la porte de 10 minutes, des délais d’exécution plus longs nécessitant une explication écrite du retard. Plus tard, la moyenne était de 15 minutes. Puis, après une croissance substantielle, la compagnie aérienne a maintenu un délai de rotation de 25 minutes. Bien que l’entreprise n’ait pas été en mesure de maintenir le premier délai d’exécution de 10 minutes de l’industrie, il s’agit toujours d’une activité critique.

C’est pourquoi la première étape dans la construction d’un système de BI consiste à comprendre la stratégie et les activités importantes qui permettent d’atteindre l’efficacité opérationnelle et stratégique. La BI doit permettre aux décideurs d’accéder rapidement et efficacement aux informations nécessaires pour évaluer l’efficacité opérationnelle et stratégique en se concentrant sur les processus/activités.

Construire un système de BI nécessite de comprendre le cadre de référence du décideur concernant la façon dont il interprète la stratégie et de comprendre comment atteindre les objectifs. Leur cadre de réference indiquera quelles mesures de performance opérationnelle et stratégique intégrer dans le système de BI. L’utilisation d’une architecture basée sur un cadre de réference crée un système qui permet au décideur d’accéder de manière efficace et efficiente aux informations relatives à ces mesures.

Les tableaux de bord comme cadres de référence

L’utilisation de l’approche du tableau de bord prospectif (TBP), ou équilibré, permet à l’architecte BI de construire un système basé sur des cadres de référence. Un cadre de référence est une structure cognitive compliquée. Il n’est pas possible de capturer l’ensemble du cadre. Cependant, il est uniquement nécessaire de capturer la partie du cadre nécessaire à la construction du système de BI.

Dans l’une des études de cas les plus référencées de Norton & Kaplan, la division North American Marketing and Refining de Mobil Oil avait rapporté et analysé les ventes d’essence des stations-service qui achetaient leur produit et le vendaient au public. En utilisant l’approche du tableau de bord prospectif, Mobil a détourné son attention de la mesure et de la communication des ventes totales d’essence vers la vente d’essence super uniquement. Basé sur la notion que « vous obtenez ce que vous mesurez », ils se sont concentrés sur la mesure d’un type de comportement différent. Cela semble incomplet d’un point de vue ascendant car il ignore une grande quantité de données. Cependant, l’objectif d’une mesure TBP est d’attirer l’attention plutôt que de fournir l’analyse la plus complète. Encore une fois, dans le domaine de la BI, les mesures sont principalement déterminées par les données disponibles pour l’analyse. L’approche TBP met l’accent sur le processus d’identification des « quelques mesures critiques » qui conduisent à l’exécution réussie de la stratégie.

Tableaux de bord et architecture BI

La dernière étape du développement du cadre consiste à utiliser le tableau de bord dans l’architecture BI. L’architecture ici signifie plan. La structure du cadre s’articule autour de l’apport d’informations, basées sur l’analyse du tableau de bord, au décideur.

Une façon d’y parvenir est de construire une architecture avec un tableau de bord au centre d’un système de rapport. Un tableau de bord présente une vue concise des mesures de réussite les plus importantes. Par exemple, supposons qu’un décideur d’un chemin de fer tel que Union Pacific veuille savoir à quelle vitesse les trains circulent dans les terminaux. Les trains doivent rester dans les terminaux pour charger et décharger les marchandises et prendre du carburant, par exemple. Plus un train reste longtemps dans le terminal, moins il passe de temps à déplacer des marchandises. Une initiative qui réussirait à réduire l’attente dans les terminaux aiderait à libérer les trains. Le décideur aurait besoin de savoir si l’initiative a été couronnée de succès.

Une carte de pointage aiderait à identifier les mesures nécessaires pour déterminer si l’initiative a réussi. L’initiative pourrait s’appeler le “Programme d’optimisation du temps de cycle”. L’objectif de cette initiative serait une rotation plus rapide des terminaux. Les mesures de réussite seraient les taux d’attente au terminal et les taux de départ à l’heure. Le décideur se concentrerait sur ces deux mesures pour déterminer si l’initiative atteignait son objectif.

L’architecture BI doit explicitement inclure des éléments de la carte de pointage, ici les taux d’attente au terminal et de départ à l’heure. Le décideur devrait être en mesure de déterminer, d’un coup d’œil, si l’entreprise atteint cet objectif. Ces informations apparaîtraient sur le tableau de bord. Si les mesures ne dépassaient pas les attentes, le décideur devrait être en mesure d’accéder à des rapports fournissant des informations détaillées à la fois sur l’attente au terminal et sur le taux de départs à l’heure. Cela aiderait le décideur à diagnostiquer le problème et à prendre des mesures correctives.

Conclusion

Les cadres intègrent les connaissances dans l’architecture du système BI. Cela se fait en intégrant des tableaux de bord directement dans le système de BI. En effet, les tableaux de bord sont un moyen de schématiser les connaissances sur la stratégie.

Source: Wikibooks sous licence CC BY-SA 3.0. Traduction et adaptation: Nicolae Sfetcu.

L’éthique des mégadonnées (Big Data) en recherche
L’éthique des mégadonnées (Big Data) en recherche

Les principaux problèmes rencontrés par les scientifiques qui travaillent avec des ensembles de données massives (mégadonnées, Big Data), en soulignant les principaux problèmes éthiques, tout en tenant compte de la législation de l’Union européenne. Après une brève Introduction au Big … Lire la suite

non noté $0,00 Choix des options
Guide marketing Internet pour les débutants
Guide marketing Internet pour les débutants

L’une des plus anciens guides de marketing Internet, mais aussi l’une des guides les plus concises et pratiques. Bien que de nombreuses années se sont écoulées depuis sa rédaction, les principes de base décrits ici restent valables. Le marketing Internet … Lire la suite

non noté $0,00$2,99 Choix des options
Londres: Affaires, Voyager, Culture (London: Business, Travel, Culture)
Londres: Affaires, Voyager, Culture (London: Business, Travel, Culture)

Guide touristique bilingue anglais/français (Bilingual English/French Tourist Guide) Londres, seule ville à avoir organisé trois fois les Jeux olympiques (1908, 1948, 2012), est dynamique et très diverse sur le plan culturel. Elle joue un rôle important dans l’art et dans … Lire la suite

non noté $5,99 Choix des options

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.