Home » Articole » FR » Affaires » Entreprises » Qu’est-ce qui en fait une entreprise ?

Qu’est-ce qui en fait une entreprise ?

Bâtir une entreprise est une expérience qui varie considérablement selon la nature du produit ou du service. Si vous êtes étudiant, votre entreprise peut partager certains des défis rencontrés par d’autres organisations étudiantes. Cette section décrit quelques expériences de rapprochement d’entreprises, étudiantes et non étudiantes.

Deux équipes électroniques

Il existe des organisations qui soutiennent le développement des entreprises, des équipes de professeurs et d’étudiants travaillant pour faire passer une invention ou une innovation d’une idée créative à une entreprise commerciale. Pour illustrer certains des facteurs clés de la création d’une entreprise prospère à partir d’une idée simple et comment les attributs d’une entreprise peuvent changer à mesure que l’entreprise se développe, nous examinerons deux entreprises : l’équipe 2Cam Rock Anchor, dirigé par Seth Murray, et l’équipe Guardian 2000, dirigée par Steven Rhodes.

Ces équipes provenaient chacune d’une classe ou d’un programme de leur université. Une fois le cadre initial du produit défini pour les exercices en classe, les équipes ont commencé à évoluer vers des entreprises sérieuses à la recherche de revenus.

Étant un étudiant

« Le fait d’être étudiants nous a vraiment aidés tout au long du projet », affirme Seth Murray. Murray et Steven Rhodes de Guardian 2000 ont déclaré que l’accès aux installations du campus était la clé de leur succès. Les deux équipes ont travaillé avec des professeurs spécialement formés, ont utilisé des laboratoires et des machines sur le campus et ont pu choisir parmi un groupe d’étudiants aux antécédents et aux talents très divers. (Remarque : les droits de propriété intellectuelle varient d’une école à l’autre, alors assurez-vous de bien connaître les politiques de votre école avant de commencer.)

La transition peut être difficile

Les deux équipes s’accordent à dire que la transition d’une activité gérée par des étudiants à une entreprise du monde réel est difficile. Certaines institutions, comme l’Université du Colorado à Boulder, ont un programme d’entrepreneuriat qui aide les étudiants à trouver des investisseurs providentiels, des personnes fortunées qui fournissent des capitaux pour une start-up, généralement en échange d’une participation. Mais Rhodes souligne que l’un des défis les plus réalistes de la transition est que certains des étudiants travaillant sur le projet ont besoin d’emplois rémunérés à temps plein, et bien que l’expérience de travail dans une équipe électronique soit inégalée, tout le monde ne peut pas se permettre se consacrer à plein temps.

Effort d’équipe

Une startup est un travail d’équipe. J’espère que vous travaillez avec un groupe de personnes d’origines et de formations diverses. Au départ, il est probable que les membres de votre équipe partagent les responsabilités. Le démarrage est le moment idéal pour que les membres de l’équipe se familiarisent avec tous les aspects de l’entreprise et la gèrent ensemble.

Seul au sommet

À un moment donné, et vous le saurez quand vous l’atteindrez, la seule grande équipe heureuse ne sera pas le meilleur modèle d’organisation pour votre entreprise. Quelqu’un doit prendre en charge et diriger le peloton. Steven Rhodes recherchait un leader naturel avec des qualités motivantes, quelqu’un qui n’avait pas peur d’assumer des responsabilités. Parfois, les leaders sont choisis dans l’équipe d’origine, mais parfois la bonne correspondance vient de l’extérieur.

Le meilleur leader peut simplement avoir besoin d’une solide expérience des affaires. Ou elle peut avoir besoin à la fois de refléter et de compléter les compétences du reste de l’équipe. Il est crucial pour l’équipe de déterminer avec soin ce dont elle a besoin chez un leader.

La communication

Un autre élément essentiel de vos journées de démarrage est la communication. Cela peut sembler évident, mais on ne peut trop le souligner. L’idée et l’action dont les gens ont besoin pour travailler de manière cohérente pour garder les lignes de communication ouvertes. Rhodes encourage tous les membres de son équipe à rester en contact par e-mail afin que les problèmes obtiennent des solutions immédiates et ne s’accumulent pas tant qu’ils ne sont pas ingérables.

Conseillers et mentors

Le mentorat joue un rôle important dans toute jeune entreprise. Les conseillers pédagogiques ou les mentors externes peuvent parler d’expérience sur la fabrication, le marketing et d’autres questions clés. Rhodes dit de son conseiller : « Il a permis au groupe de rester indépendant et d’apprendre de nos erreurs. S’il sent que quelque chose de catastrophique va se produire, il interviendra, mais cela a été un gros plus d’avoir quelqu’un qui permet au groupe d’apprendre et de grandir par lui-même. »

Alors, qu’est-ce qu’une entreprise innovante ?

À l’été 2006, le Boston Consulting Group a publié son étude annuelle sur l’innovation, dans laquelle ils ont déterminé que l’innovation reste une priorité stratégique pour de nombreuses entreprises : 72 % des 1 070 dirigeants dans 63 pays l’ont classée parmi les trois premières priorités stratégiques. En outre, ils ont démontré que l’innovation se traduit par une performance boursière supérieure à long terme : les vingt-cinq sociétés les plus innovantes ont enregistré un rendement annualisé médian de 14,3 % de 1996 à 2005, soit 300 points de base de mieux que la médiane du S&P Global 1200.

Comment font-ils? Toutes les entreprises innovantes (Apple, Google et Toyota parmi elles) partagent un trait commun : elles se concentrent sur leurs employés, leurs clients et les personnes qui constituent le marché sur lequel elles opèrent. Ils se rendent compte que l’innovation vient des gens, que ces gens ont besoin d’être soutenus et que tous ceux qui ont une idée doivent être entendus. Ils encouragent la créativité et la libre pensée, même si cela signifie que les employés de l’entreprise s’égareront de temps en temps sur la mauvaise voie. Après tout, la dure réalité est que l’expérience est le meilleur enseignant, et apprendre de ses erreurs est bien mieux que de ne pas apprendre du tout.

La passion entrepreneuriale

« Mon premier vrai travail était dans une entreprise que j’avais créée au pensionnat à l’âge de 16 ans. À cette époque, la guerre du Vietnam se déroulait et le soulèvement des étudiants parisiens venait de se produire. J’avais l’impression que l’école était un endroit où les adultes essayaient juste de nous occuper. J’ai décidé de lancer un magazine qui aborderait certains de ces problèmes. Je n’avais même pas de téléphone, alors j’ai utilisé un téléphone public à l’école pour vendre de la publicité pour mon magazine. Sur une période de six mois, j’ai réussi à amasser environ 6 000 $, ce qui était suffisant pour couvrir les frais d’impression et de papier, j’ai donc décidé de quitter l’école pour commencer le magazine. Étant un jeune garçon précoce et trop enthousiaste, j’ai réussi à faire écrire ou interviewer beaucoup de grandes célébrités – James Baldwin, Vanessa Redgrave, Jean-Paul Sartre – pour le magazine….

J’ai commencé le magazine parce que j’avais une passion pour ce que je faisais. C’est aussi pour cela que je me suis lancé dans le transport aérien, même si tous ceux à qui j’ai parlé m’ont dit qu’il n’y avait pas d’argent à gagner là-bas. J’ai senti que je pouvais faire une différence. C’est la meilleure raison de se lancer en affaires, parce que vous êtes convaincu que vous pouvez changer les choses. »

Richard Branson, président du groupe Virgin. Extrait de « Training to Work: Unit of One », par Jill Rosenfeld. Fast Company, août 2000.

Cultures de travail confortables

« Je pense qu’il incombe aux chefs d’entreprise d’honorer ces besoins [émotionnels et relationnels] en créant des cultures de travail bienveillantes et franches, et qui encouragent les gens à grandir à la fois émotionnellement et socialement, ne serait-ce que parce que ces cultures fidélisent les employés et augmentent la productivité. Le travail doit être un lieu de communauté, où les gens peuvent être honnêtes et sincères dans leurs interactions. Si vous voulez que les gens se soucient de mener à bien la mission de votre entreprise, créez un lieu de travail qui se soucie d’eux à travers des politiques ainsi que des relations. »

Nathan Baxter, doyen, prêtre en chef, PDG de la Cathédrale Nationale de Washington. Extrait de « Training to Work: Unit of One », par Jill Rosenfeld. Fast Company, août 2000.

Source: textes traduits et adaptés de Wikibooks (license CC BY-SA 3.0) par Nicolae Sfetcu

Londres: Affaires, Voyager, Culture (London: Business, Travel, Culture)
Londres: Affaires, Voyager, Culture (London: Business, Travel, Culture)

Guide touristique bilingue anglais/français (Bilingual English/French Tourist Guide) Londres, seule ville à avoir organisé trois fois les Jeux olympiques (1908, 1948, 2012), est dynamique et très diverse sur le plan culturel. Elle joue un rôle important dans l’art et dans … Lire la suite

non noté $5,99 Choix des options
Introduction à l'informatique décisionnelle (business intelligence)
Introduction à l’informatique décisionnelle (business intelligence)

Collection SCIENCE DE L’INFORMATION La stratégie et la planification intégrées à toute entreprise sont appelées informatique décisionnelle (business intelligence). “Introduction à l’informatique décisionnelle (business intelligence)” fournit aux lecteurs des informations complètes sur l’informatique décisionnelle, explorant tous les aspects importants de … Lire la suite

non noté $3,99 Choix des options
French Riviera Tourist Guide (Guide touristique Côte d’Azur)
French Riviera Tourist Guide (Guide touristique Côte d’Azur)

Bilingual English/French Book (Livre bilingue anglais/français) French Riviera is one of the first modern resort areas. It began as a winter health resort at the end of the 18th century. With the arrival of the railway it became the playground … Lire la suite

non noté $5,99 Choix des options

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.