Home » Articole » FR » Affaires » Business Intelligence » L’architecture de cadre de l’informatique décisionnelle

L’architecture de cadre de l’informatique décisionnelle

  • Entrée : Architecture du framework et tableaux de bord
  • Activités : Architecture de cadre de diagramme (Legorreta et Valentine)
  • Extrants : Architecture de cadre – conceptuelle, logique et physique
  • Documents : Achitecture de cadre

Un cadre transforme les données en informations utiles au décideur. Il est donc important de définir d’abord les termes liés aux données et à l’information.

Business Intellgence Frame

Hiérarchie du sens : des données aux événements

Les données ont une hiérarchie de signification subjective. Grâce aux techniques d’extraction, de transformation, de chargement, de cubage et d’analyse :

  • Les données deviennent des informations
  • Devient connaissance
  • Devient intelligence
  • Devient événements

Données: Les données sont objectives. Par exemple, les données sur une voiture peuvent être la couleur, le coût, la taille du moteur, etc.

Information: L’information est subjective car elle dépend du sens que le sujet donne aux données. Le sens est acquis en ajoutant une structure et/ou un contexte aux données. Le contexte peut être ajouté explicitement (métadonnées) ou tacitement par le sujet.

Connaissance: La connaissance est une information qui s’inscrit dans un cadre de référence. Un cadre de référence est un modèle que le sujet utilise pour appréhender la réalité. La connaissance est subjective dans la mesure où le référentiel est propre au sujet.

Intelligence: L’intelligence est une connaissance exploitable. L’intelligence est subjective car différents sujets auront des raisons différentes les incitant à agir même lorsqu’ils partagent de nombreux cadres de référence. Ils partagent les mêmes cadres « savoir-faire et savoir-quoi » mais pas le même cadre « savoir-pourquoi ». D’où la nécessité d’un leadership pour susciter une réponse unifiée en temps opportun. L’intelligence crée l’éveil cognitif. Cependant, le renseignement n’a pas besoin de déclencher une réponse.

Événement: L’événement est une intelligence qui exige une décision du sujet. Qu’est-ce que c’est un événement est subjectif parce que différents sujets auront des motivations différentes les incitant à l’action même lorsqu’ils partagent la même intelligence. Ils partagent les mêmes cadres « savoir-faire, savoir-quoi et savoir-pourquoi » mais pas le même niveau d’engagement.

D’où la nécessité d’un leadership pour susciter une réponse opportune, engagée et unifiée. Les événements peuvent créer une excitation émotionnelle en plus de l’excitation cognitive. Lorsque cela se produit, nous disons que l’événement est provocateur. L’excitation émotionnelle peut parfois prendre le pas sur l’excitation cognitive. « Ne rien faire » est souvent une option dans le menu des choix de décision. Même si l’événement est très provocateur, le sujet peut décider de ne rien faire. Les événements s’additionnent au-delà d’un seuil de sommation latente pour déclencher l’action. Le seuil de sommation latente peut être visualisé comme une barre qui se remplit – comme lorsque vous attendez quelque chose sur un ordinateur ; sauf ici, vous verrez des arrêts, des inversions et des hésitations, avant que la barre ne se remplisse. L’action produit des résultats, c’est-à-dire des informations sur les conséquences apparentes de l’action.

L’architecture de l’information identifie la façon dont les données se déplacent vers les événements et les actions. L’architecture de l’information identifie un processus pour ajouter une structure aux données afin de les déplacer dans la hiérarchie du sens.

ETLCZ

L’architecture de l’information est le modèle d’activités que subissent les données lorsqu’elles remontent les cadres BI (c’est-à-dire à travers la hiérarchie de signification). Une architecture de l’information peut être représentée par des lettres : E, T, L, C, Z :

  • E = Extraction
  • T = Transformation
  • L = Chargement
  • C =Cubing (abréviation de “slicing and dicing “)
  • Z = L’analyse de l’extraction doit inclure l’IQA

L’architecture de l’information suit certaines règles :

  • E démarre l’architecture de l’information (1)
  • T est facultatif, mais peut se produire plusieurs fois (0 …)
  • L n’est pas facultatif et peut se produire plusieurs fois (1 …)
  • C est facultatif et peut apparaître au plus une fois avant Z (01)
  • Z met fin à l’architecture de l’information (1)

Quelques exemples d’architecture de l’information : ETLZ, ETLTLCZ et ELTCZ

ELZ, l’architecture d’information la plus simple, est de type 0, E(n-fois TL)C*Z est de type T-premier, E(n-fois LT)C*Z est de type L-premier

Framework d’informatique décisionnelle

  • Les schémas conceptuels décrivent les cadres comme des abstractions
  • Les schémas logiques ajoutent des relations logiques entre les constructions d’un schéma conceptuel à des niveaux de détail croissants
  • Les schémas physiques sont des instances réelles des schémas logiques et incluent des spécifications de conception à des niveaux de détail croissants

Source: Wikibooks sous licence CC BY-SA 3.0. Traduction et adaptation: Nicolae Sfetcu.

Guide touristique Côte d’Azur
Guide touristique Côte d’Azur

La Côte d’Azur est l’un des premiers station balnéaire moderne. Il a commencé comme une station thermale d’hiver à la fin du 18ème siècle. Avec l’arrivée du chemin de fer dans le milieu du 19e siècle, il est devenu l’endroit … Lire la suite

non noté $3,99 Choix des options
La philosophie de la technologie blockchain - Ontologies
La philosophie de la technologie blockchain – Ontologies

De la nécessité et de l’utilité de développer une philosophie spécifique pour la technologie de la blockchain, mettant l’accent sur les aspects ontologiques. Après une Introduction qui met en évidence les principales orientations philosophiques de cette technologie émergente, dans La … Lire la suite

non noté $0,00 Choix des options
Londres: Affaires, Voyager, Culture (London: Business, Travel, Culture)
Londres: Affaires, Voyager, Culture (London: Business, Travel, Culture)

Guide touristique bilingue anglais/français (Bilingual English/French Tourist Guide) Londres, seule ville à avoir organisé trois fois les Jeux olympiques (1908, 1948, 2012), est dynamique et très diverse sur le plan culturel. Elle joue un rôle important dans l’art et dans … Lire la suite

non noté $5,99 Choix des options

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.